Famille – Comment accompagner les parents dans leur rôle ?

Comment je vis mon rôle de parent ?
Quelles questions je me pose ?
Quel est mon idéal de relation avec mon enfant ?
Y a-t-il des inquiétudes que j’aimerais partager avec d’autres parents ? »

Groupes de parole de parents

Constat de l’évolution de la famille et de la parentalité

Le modèle familial a fortement évolué ces 60 dernières années. De la famille patriarcale (la famille est organisée autour d’un fonctionnement très hiérarchisé, l’homme ayant autorité sur toute la famille) à la famille conjugale (où la femme s’occupe du foyer et des enfants, tandis que l’homme travaille), le modèle familial est aujourd’hui davantage structuré autour d’un type de famille dite « associative ». Dans ce modèle, chaque membre du couple contribue aux ressources nécessaires au foyer et assure ensemble les tâches nécessaires à son fonctionnement. Les statuts et les rôles de l’homme et de la femme ont ainsi particulièrement évolués au cours des dernières décennies amenant de nouvelles questions autour du rôle et du statut de parent, et selon les modes de parentalités (monoparentalité, coparentalité, multi parentalité …).

« La diversité des formes actuelles de famille ne permet pas d’en donner une définition précise. En dépit de son caractère universel, la famille peut revêtir des formes diverses selon les sociétés mais aussi au sein d’une même société. Actuellement, elle peut se présenter sous les formes suivantes :

  • les familles nucléaires (parents/enfants) biologiques, recomposées, ou d’adoption, constituées autour d’un couple hétérosexuel ou homosexuel ;
  • les familles monoparentales qui elles-mêmes sont très diversifiées ;
  • les groupes familiaux élargis (cohabitation de plusieurs générations, communauté de couples). »

Toutefois, pour Bruel (2001) (cité par Martin – 2003), « la famille subit des transformations importantes qui se traduisent par une diversification : forme classique, cimentée ou non par le mariage, séquences de monoparentalité choisie ou subie, recompositions plus ou moins durables, etc. D’où une difficulté nouvelle à s’inscrire dans la continuité nécessaire pour amener l’enfant à la maturité par le jeu croisé des fonctions paternelle et maternelle, désormais dévolues à des titulaires successifs quand ils ne sont pas en concurrence directe. (…)  Il est donc important de tout mettre en œuvre pour aider les (nouveaux) parents à accomplir cette fonction parentale en leur offrant un accompagnement et des dispositifs d’écoute, en leur proposant des espaces de discussion et d’échanges sur le « comment faire » et le « comment être » sans toutefois s’immiscer dans leur intimité familiale ni imposer nos propres modèles et normes éducatifs. Il faut garder à l’esprit que chaque famille élabore ses propres modes de fonctionnement et développe une « culture intrafamiliale » (valeurs, références, identité culturelle, etc.). ».

Les Groupes de Paroles de Parents 

Ginkgo propose ainsi son action, en prenant en compte le contexte et le besoin exprimé par les partenaires qui la sollicitent. A titre d’exemple, nous sommes amenés à intervenir dans le cadre de structures d’accueil sur des actions telles que des Groupes de parole de parents.

Il faut rappeler que les groupes de parole sont, par définition, un espace dynamique réunissant différentes personnes préoccupées ou intéressées par une même thématique. Les membres du groupe, accompagnés dans cet espace où les règles sont définies (bienveillance, non-violence, écoute et confidentialité) participent aux contenus échangés dans le groupe.

Il s’agit, avant tout d’une expérience nécessaire à tout individu, confrontés au changement de notre époque et à l’obligation quasi quotidienne de réinterroger ses choix et ses pratiques. «Le renforcement de la réflexivité à l’époque contemporaine doit se comprendre comme la conséquence du relâchement des contraintes, de l’assouplissement des rôles sociaux et des normes de conduite. La désinstitutionalisation de la famille, la flexibilité et l’instabilité des emplois, ainsi que la multiplicité des sollicitations de la vie moderne exigent de l’individu une autoanalyse et une redéfinition permanente de ses choix »1 Ces groupes d’échange pourraient ainsi aborder différentes thématiques, apportées par les personnes souhaitant participer à ces groupes.

Exemples de déroulement mis en place par l’association : 

Pour démarrer un premier groupe, un premier temps d’échange, type « Café Papote » « Apéro Blabla » etc. pourrait être mis en place en amont de l’action, afin d’identifier, avec les parents présents, les thématiques ou problématiques auxquelles ils sont confrontés, et sur lesquelles ils souhaiteraient échanger avec d’autres parents dans un espace dédié. Le groupe, premièrement constitué, n’ayant pas vocation à se figer, d’autres personnes pourraient le rejoindre s’ils souhaitent échanger sur les thématiques spécifiques que le groupe aurait préalablement définis.

Les approches et/ou thématiques abordées dans le cadre du projet seraient accompagnées et soutenues par un binôme d’intervenant GINKGO, ayant une approche et une réflexion sur des domaines différents (Psychologues, Travailleurs sociaux, Juristes, Médiateurs Familiaux, Artistes céramistes, Art-thérapeutes, Psychomotriciens, Graphistes, Communicants, Chargés de projets, Formateurs en développement durable …). 

C’est cette interdisciplinarité, évolutive tout au long de l’action qui confère au projet son caractère innovant et ouvert aux interrogations des personnes constituants le groupe. 

Parmi les thèmes que les parents peuvent identifier, à titre d’exemple, l’association Ginkgo dernièrement proposé les actions suivantes : 

– Séance d’ouverture des groupes de paroles : Dans cette séance d’ouverture, il s’agira de présenter le planning et les thèmes des groupes de parole et l’action qui va être menée ensemble. Il nous faudra faire un point sur l’organisation. Cette séance sera aussi et surtout l’occasion de faire connaissance dans un doux temps de création d’une fresque collective en musique. 

– Prendre confiance en ses capacités : Se faire confiance quand on est parent, avoir confiance en l’avenir, donner confiance à son enfant sont les maîtres mots de notre époque. Ceci n’est pas sans provoquer des pressions sur les parents dans l’éducation de leurs enfants. Que veulent dire ces expressions ? Sont-elles en moi ? Comment les mobiliser ou les (re)développer pour accompagner son enfant dans sa confiance en lui ? Autant de questions qui pourront être abordées lors de nos échanges. Ceux-ci seront précédés d’une séance de relaxation.

– Gestion du temps : Ne pas avoir le temps, courir après le temps mais aussi vouloir passer du temps avec son enfant, vouloir partager le jeu, les câlins et les moments en famille sont le quotidien du parent. Et ne pas y parvenir conduit à la culpabilité : « Je ne m’occupe pas assez bien de mon (mes) enfant(s) ». Est-ce que cette notion du temps ne vient pas cacher plutôt la question de la qualité de la relation avec mon enfant ? C’est ainsi que pourront s’ouvrir nos échanges. Ceux-ci seront précédés d’un temps de création avec l’argile.

– Transmettre : Être parent implique beaucoup de questions sur la transmission : qu’est-ce que je veux transmettre comme valeurs, comme comportements, comme savoirs à mon enfant ? Comment transmettre le goût des bonnes choses, la bonne humeur et en même temps nourrir son esprit ? Par quels moyens puis-je le faire ? Bien souvent les parents ont en eux ou autour d’eux des tas de ressources auxquelles ils ne pensent pas, pris dans leur quotidien. Ce sera l’objet de nos échanges. Ceux-ci seront précédés, accompagnés d’un atelier cuisine « pâte à crêpes ».

– Gestion des émotions : La joie, la surprise, la fierté sont autant d’émotions positives dans la vie des parents. Mais la colère, la peur, l’appréhension en font également partie : Comment répondre, aux questions des enfants qui grandissent ? Comment les protéger du danger ? Comment lui faire comprendre que tout cela est pour son bien alors qu’il est en crise ? Comment gérer les émotions, les siennes et celles de son (ses) enfant(s) ? Les émotions seront l’objet de nos échanges qui seront précédés par une séance de sophrologie.

– Gestion de conflit : Dire non à son enfant, interdire, sanctionner, faire preuve d’autorité n’est pas agréable pour le parent mais est essentiel aussi. Le conflit, la dispute, on ne les aime pas, on préfère les éviter. Mais en les évitant, on ne traite pas non plus le problème présent. Et si le conflit parent-enfant était presque obligatoire parce que vivre ensemble et communiquer, c’est compliqué ?! Et si le conflit était source de changement et ensuite d’apaisement ? Mais comment le gérer ? Ceci sera l’objet de nos échanges qui seront précédés d’une séance de jeux d’expression théâtrale.

Bilan des groupes de paroles et discussion :Il est temps de faire le bilan de nos rencontres, de nos échanges et dans ce cadre nous vous proposons une séance de massage sonore, de sérénité et de lâcher-prise grâce aux bols tibétains et expression libre sur ces moments passés ensemble.

Un livret est remis aux parents participant au projet, il réunit plusieurs informations sur le projet (Déroulement, rappel des dates et thématiques) ainsi que sur le contenu apporté par les participants eux-mêmes, au travers de fiches données à la fin de l’action. Il permet de conserver une trace des échanges et peut permettre à chaque parent d’y ajouter ces notes et réflexions personnelles.

Votre structure est intéressée par des ateliers parentalité. N’hésitez pas à nous contacter !